0

Quelle assurance ski choisir ?

0
Publié le Mercredi 14 février 2018 ( mis à jour le Jeudi 7 juin 2018 )

Le saviez-vous : les communes de montagne peuvent exiger le remboursement du coût des opérations de secours qu'elles ont engagées suite à un accident de ski. Pour éviter les mauvaises surprises, renseignez-vous sur vos garanties d'assurance.

Séjour au ski, assurance, sports d'hiver, accident de ski, montagne

Si les vacances au ski sont réputées pour être coûteuses, un accident peut très vite alourdir la facture ! Le coût peut varier de quelques centaines à plusieurs milliers d'euros, selon la gravité de l'accident et le lieu où il survient. Pour une intervention au bas des pistes, comptez entre 35 et 50 €. Pour les zones les plus éloignées, la facture peut atteindre 400 €. Lorsqu’il est nécessaire de faire déplacer un hélicoptère, il faut ajouter un montant de 1 800 à 3 500 €… par heure.

Au coût des secours peuvent venir s’ajouter des frais d'hospitalisation ou de rapatriement, des dommages et intérêts éventuels, etc. Face à l'accumulation des frais potentiels, vous pouvez être tenté(e) de souscrire une assurance ski. Et si vous étiez déjà couvert sans le savoir ?  Conseils pour être bien assuré au ski.  

Différents niveaux de couverture

La question se pose d’autant plus que certains de vos contrats d’assurance existants ou options de votre carte bancaire vous couvrent peut-être déjà…
Dans la très grande majorité des cas, des garanties d'assurance et d'assistance sont  incluses dans votre carte bancaire, qu’elle soit classique ou haut de gamme. Pensez à relire les petites lignes de votre contrat de carte bancaire.  

Avec votre carte Gold Mastercard ou Visa Premier par exemple, vous bénéficiez d’une assurance neige et montagne. Idem si vous possédez une carte World Elite ou Infinite.Vos frais de secours sur pistes sont par ailleurs pris en charge à hauteur de 5 000 € par sinistre et dans la limite de 10 000 € par an et par carte (Mastercard Online, Mastercard ou Visa), ou à hauteur des frais réels (Gold Mastercard, Visa Premier, World Elite ou Infinite). Par exemple : si vous chutez sur les pistes, votre assurance prend en charge les frais de secours sur piste, le remboursement du forfait non utilisé, les frais en cas de bris de skis et chaussures... 

Pour connaître les détails des garanties d’assurance et d’assistance incluses dans votre CB, nous vous invitons à  consulter les notices relatives à chaque carte bancaire sur notre site internet.Sans oublier votre mutuelle santé. Celle-ci est susceptible de couvrir tout ou partie de vos frais d'hospitalisation ou de rééducation, suite à une chute par exemple.

Pourquoi souscrire une assurance ski spécifique ?

L’assurance ski n’est pas obligatoire pour pratiquer les sports d'hiver et est rarement indispensable, car elle risque de  faire doublon avec vos autres assurances. Néanmoins, souscrire une assurance ski spécifique peut être justifié si vous pratiquez régulièrement les sports extrêmes ou le hors-piste :

En cas d’accident hors des pistes balisées et sécurisées, seuls les pompiers ou les gendarmes peuvent intervenir. Si les secours en montagne ne sont pas facturés la plupart du temps, les communes peuvent néanmoins demander une participation financière à la victime d’un accident.

Attention, l’assurance comprise dans votre forfait ne vous couvre pas sur un terrain hors-piste. Vous serez alors contraint(e) de souscrire une assurance auprès d’une compagnie spécialisée.

Maintenant que nous avons évoqué le pire, nous pouvons penser au meilleur : prenez un peu d’altitude, respirez à grands poumons et profitez du panorama ! 

 

Sources : https://news-assurances.com/fiche-pratique/autres-assurances/assurance-neige/combien-coutent-les-secours-sur-les-pistes-de-ski/016781362 Chiffres clés : Fédération Française de l’Assurance