0

Les clés pour réussir l'acquisition de votre résidence principale neuve

0
Publié le Lundi 1 septembre 2014 ( mis à jour le Mercredi 23 août 2017 )

Utiliser ses loyers pour financer l'achat d'une résidence principale neuve, qui n'y a jamais songé ? De nombreux atouts découlent de l'accession à la propriété, mais du statut de locataire à celui de propriétaire, la route est jalonnée d'étapes à ne pas négliger si l'on souhaite être gagnant à l'arrivée...

Des aides à ne pas manquer

L'acquisition d'un bien neuf est en France largement encouragée : par une exonération temporaire de taxe foncière durant les 2 premières années suivant l'achèvement de la construction et par la mise en œuvre de prêts aidés à taux bonifiés. 

Pour tous : le PTZ+ est un prêt réglementé permettant de financer un premier projet immobilier lié à la résidence principale, et ce à taux zéro. La condition est de ne pas dépasser un certain plafond de ressources ou de ne pas avoir été propriétaire de votre résidence principale pendant les 2 dernières années précédant l’offre de prêt. 

Il existe également des prêts adaptés à d'autres situations : prêt aidé pour les détenteurs d'un PEL, prêts conventionnés pour les ménages à faibles ressources, Prêt Action Logement à 1% pour les salariés, prêts catégoriels à destination des fonctionnaires, micro-prêts et subventions des collectivités locales et prêts des caisses de retraite complémentaire et mutuelles de retraite... 

Un ensemble d'opportunités qui, étudié de façon méthodique, peut appuyer votre plan de financement et amener une réduction considérable du coût de votre crédit.

Un coût du crédit à anticiper

Autre élément en faveur du neuf : la réduction des frais de notaire à environ 3% du prix d'achat du bien contre 7 à 8% pour de l'ancien.

Quant au coût associé au crédit, il comprend, outre les intérêts versés : les frais de dossier (+ ou – 1% du montant emprunté), les assurances obligatoires décès, invalidité, incapacité (de 0,20 à 0,50% du montant emprunté), l'assurance facultative de perte d'emploi (de 0,10 à 0,70 % du capital emprunté), et enfin les garanties prises par le prêteur (hypothèque ou caution).

Il est donc important de tirer parti au maximum des prêts aidés et de bien évaluer les coûts associés à votre plan de financement avant de vous engager.

Encore faut-il avoir trouvé le bien qui corresponde à vos besoins : entre la définition de vos critères de choix, les recherches, les démarches, l'étude du marché immobilier local, la connaissance des dernières réglementations en vigueur, le suivi des travaux… La tâche du propriétaire en devenir peut paraître difficile à accomplir seul.

L'expérience d'une agence immobilière, l'expertise d'une banque

Un projet immobilier neuf comporte d’autres atouts : la qualité des ouvrages, une certification acoustique, thermique des équipements et des charges… là encore comment faire pour bien s’y retrouver ? L’accompagnement d’un expert immobilier est essentiel

Avec l'Agence Immobilière du Crédit Mutuel comme partenaire, vous disposez d'un interlocuteur unique pour vous accompagner à chaque étape de votre projet. Créée en 1992, elle met son expérience de 25 ans au service de votre projet immobilier. Au sein de cette agence s'unissent les compétences d'un expert immobilier à celles de votre conseiller financier habituel pour vous proposer une solution globale et personnalisée.

L'étude de vos attentes, le financement de votre projet, la sélection d'un bien neuf selon des critères rigoureux permettant d'optimiser le PTZ+, l'assurance de votre bien, les services de protection contre le vol. C'est simple, tout se fait au même endroit, avec un seul et même interlocuteur : votre banque.