0

Acheter son véhicule comptant ou à crédit : le match !

0
Publié le Mardi 20 septembre 2016

Avec un coût moyen d’environ 24 000 euros en France en 2015*, l’achat d’une voiture neuve peut parfois s’avérer trop onéreux pour être payé comptant. La solution : le crédit auto, une aide à l’achat qui se révèle être souvent peu coûteuse et flexible !

Acheter comptant et puis c’est tout ?

La logique la plus élémentaire voudrait qu’il soit plus avantageux d’acheter comptant lorsque l’on dispose de l’épargne suffisante, et ce pour une raison aussi simple qu’irréfutable : tout crédit suppose le paiement d’intérêts qui viennent alourdir la facture initiale. 

C'est souvent le premier réflexe et pourtant...

 

Le crédit auto, une solution pas forcément plus coûteuse ?

Avec la faiblesse des taux d’emprunt actuels, le coût du crédit s’en trouve assagi.

D’autant plus que rien ne vous empêche de faire fructifier votre épargne dans le même temps ! Bien que les taux des livrets classiques (Livret A, Livret de Développement Durable) soient actuellement faibles (0,75 %), d’autres supports tels que l’assurance-vie (avec un rendement moyen oscillant autour de 2 %) ou encore les placements en actions demeurent nettement plus rémunérateurs.

Avant de débloquer votre épargne pour acheter votre véhicule, parlez de votre projet avec votre conseiller Crédit Mutuel Nord Europe !

 

Le crédit auto, une solution flexible… et rassurante !

Le crédit constitue une solution particulièrement flexible pour les foyers qui ne disposent pas d’une épargne leur permettant d’absorber l’achat d’un véhicule neuf tout en conservant des fonds suffisants, et ce pour trois raisons.

Tout d’abord, vous pouvez choisir de moduler le montant de vos mensualités en fonction de l’évolution de vos revenus. Il vous est ainsi toujours possible de renégocier la durée de votre emprunt, mais aussi d’effectuer un remboursement anticipé.

En cas de baisse des revenus, un foyer disposant encore de son épargne dispose d’une meilleure capacité d’adaptation à cette nouvelle situation. Économiquement tout d’abord, mais aussi moralement, l’épargne jouant le rôle d’un matelas de sécurité et d’une zone de confort qui aide à dédramatiser la situation.

Enfin, en cas d’aléa grave de la vie (décès, perte d’autonomie, invalidité permanente et totale ou encore incapacité temporaire totale de travail), souscrire une assurance sur votre crédit libère vos proches de tout ou partie du remboursement de vos mensualités.

* * * * *

Vous l’aurez compris, choisir entre paiement comptant ou achat d’un véhicule à crédit dépend avant tout du montant de votre épargne, de vos capacités d’investissement et de vos projets à venir.

Le crédit constitue néanmoins une option flexible, qui s’adapte tout autant à votre budget qu’aux événements de la vie. N’hésitez pas contacter votre conseiller !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 

 

(1) Offre soumise à conditions. 

*Source : www.largus.fr